Définition

Méthode française, l'Étiopathie fut mise au point par Christian TREDANIEL en 1963. 

 

Du grec aïtia [cause] et pathos [souffrance], l'étiopathie est une thérapie manuelle de soin qui vise à rechercher et traiter la cause de la pathologie, et non pas seulement ses symptômes.  

 

Cette thérapie se différencie des autres par sa méthode de raisonnement. Parmi ses principes fondamentaux, on retrouve ceux-ci: tout effet à une cause; et un système ne dysfonctionne pas sans raison.

 

Partant de là, il parait évident que pour supprimer l'effet, il faut supprimer la cause. Or, la majorité des traitements actuels ne se contentent que de masquer le symptôme. Ils ne se concentrent que sur la zone en question. Pourtant, le corps humain est un ensemble de systèmes en interactions. Comme dans une voiture, toutes les pièces ont leur utilité, et un dysfonctionnement de l'une d'entre elles peut se répercuter ailleurs. Voilà pourquoi, pour traiter efficacement une pathologie, il ne faut pas se contenter de regarder uniquement le système qu'elle intéresse. 

 

L'étiopathie, par sa recherche de la cause à la fois au niveau du système lésé, mais également au niveau des autres systèmes qui interagissent avec celui ci, permet un traitement en profondeur, à l'origine de la pathologie. 

 

L'enseignement de l'étiopathie

Tout étiopathe officiellement diplômé a validé un cursus de 6 années d'études post-baccalauréat. Les cours sont dispensés dans les quatre Facultés Libres d'Étiopathie de Paris, Rennes, Toulouse et Lyon par des étiopathes diplômés, ainsi que par des spécialistes (radiologues, urgentistes, professeurs de chimie, de biologie, de physiologie). 

 

Au terme de la cinquième année, un examen national se déroule dans les locaux de la faculté de Paris, où les étudiants passent devant plusieurs jury constitués d'étiopathes, de médecins urgentistes et de radiologues. 

 

La sixième année est dédiée à la validation du mémoire de fin d'études et aux remplacements en cabinets.